Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
David  CHIZAT

Faire battre le coeur de la France

15 Janvier 2017, 15:48pm

Publié par DCH

Pour voter à Pierre-Bénite, rendez-vous au foyer Ambroise Croizat (6 Rue du 11 Novembre 1918, 69310 Pierre-Bénite), de 9h à 19h les dimanches 22 pour le premier tour, et 29 janvier 2017 pour le second.

 

L’organisation de la primaire de la gauche, alors même que nous avions un président de la République sortant était saugrenue : comment un président en exercice, par définition, chef de l’Etat et représentant tous les Français aurait-il pu affronter des candidats de Gauche, nécessairement désireux de critiquer le bilan du quinquennat alors qu’il disposait de la légitimité du sortant.

Dans ce contexte où déjà le PS faisait montre de dispositions suicidaires, la décision raisonnée de François Hollande de ne pas livrer le combat de trop m’a soulagé. Et je forme le vœu que mes concitoyens, à commencer par ceux avec qui je partage les valeurs de progrès social, d’humanisme, de solidarité, qui font la Gauche, sauront porter un regard objectif et lucide sur le chemin parcouru depuis 2012. Si d’aventures (et cela n’est pas complètement improbable), nous avons dans quelques mois un gouvernement de Droite, alors tous se souviendront de la différence entre la droite et la gauche…

Je comprends que certains électeurs de Gauche (pas moi) soient allés voter lors des primaires de la Droite, tentés de tenter d’infléchir le choix pour un potentiel futur président de droite moins rétrograde, mais quand on est de Gauche, on vote en tous cas pour désigner le candidat de la Gauche. Pour voter, il faut donc faire un choix éclairé et j’ai parcouru avec attention les programmes défendus par nos candidats. Je dois tout d’abord reconnaître qu’il m’a fallu du temps pour me décider, et que le candidat pour lequel je voterai présente pour moi une divergence importante sur la question Européenne.

Je regrette à ce sujet qu’aucun candidat ne mette plus en avant la question Européenne comme l’avenir alors même que la reconsidération de l’Union est une impérieuse nécessité : ne laissons pas passer la chance que les Anglais nous ont promise avec le Brexit !

Faire battre le coeur de la France

Malgré cela, et parce qu’il y’a des points de désaccord qui sont pour moi encore plus grands avec les autres candidats, je voterai pour Benoît HAMON pour plusieurs raisons essentielles, mais je ne citerai ici que celles qui ont été pour moi décisives :

  • Le débat du revenu universel pose la question de la société dans laquelle nous voulons vivre ; derrière cela, il y’a le débat sur la fin de la croissance infinie et du gaspillage des ressources si on laisse s’envoler la consommation nécessaire à fournir du travail à toute la planète.
  • La taxation des robots : comment peuton expliquer dans un monde de plus en plus déshumanisé, que l’entreprise qui fait le choix de reposer sa force de travail sur les hommes et les femmes soit pénalisée par rapport à celle qui préfère l’automate ?
  • La promotion de l’économie sociale et solidaire qui comprend l’aide à la reprise des entreprises par les salariés par la création de SCOP.

Voir les commentaires

Bonne année

1 Janvier 2017, 13:30pm

Publié par DCH

Une année chasse l’autre. Il en est ainsi de 2017 et avec son avènement, cette tradition fraternelle qui pousse tout un chacun à souhaiter le meilleur à son prochain.

Que l’on regarde un instant en arrière, et on se rendra vite compte que l’ère dont nous avons tourné la page cette nuit n’aura décidément pas marqué les esprits comme pourrait le faire un grand cru.

N’y est sans doute pas étrangère, la menace terroriste, réitérée qui sans entamer notre volonté de vivre, émousse chacune des grandes fêtes auxquelles nous participons. Et puis ce funeste calendrier de disparus avec des hommes et des femmes qui ont marqué notre histoire, qu’elle soit personnelle ou collective. Simon Peres, Elie Wiesel : deux hommes de paix dont la voix nous manquera dans ce monde de plus en plus formidable. Qu’ils soient sur le devant de la scène ou dans nos maisons, le temps qui s’est écoulé nous a marqué, et j’ai une pensée pour vous qui avez dans vos cœurs un être cher à qui vous auriez voulu encore aujourd’hui souhaiter une bonne année.

Et puis il y’a surtout et toujours des raisons de garder en mémoire les bons moments ou de tirer des leçons négatives de la vie l’expérience pour aller plus loin demain. Tout d’abord, il y’a ce que nous ferons collectivement des évènements de l’histoire pour écrire l’avenir. Le Brexit a lui aussi était un évènement marquant de l’an passé. Je forme le vœu que ce coup de semonce ouvre le regard des sceptiques sur notre besoin d’Europe, de construire notre citoyenneté demain resserrée autour des 27 Etats. Lui non plus n’est plus là, mais je ne pense pas trahir cet Européen convaincu qui déclarait «L’Europe ne pourra être relancée sans que les Anglais en sortent» en disant qu’il est nécessaire désormais de construire l’Europe que nous aimons avec ceux qui ont compris que l’Union est à la fois notre chance et notre avenir. Cher Michel Rocard, nous te devons bien cela.

Dans ce contexte incertain, l’économie, tourmentée, redresse doucement la tête et le chômage diminue. Pour la première fois depuis 2001, le déficit de la sécurité sociale est pratiquement revenu à l’équilibre, certes le découvert est de 400 millions d’euros tout de même, mais sur un budget de 500 milliard d’euros. Bien sûr, l’amélioration est toujours insuffisante pour celui qui souffre d’exclusion, mais ces indicateurs encouragent à penser à des jours meilleurs à venir.

 

"transformer les contraintes en atout" : une citation pour l'avenir de Serge Tarassioux

"transformer les contraintes en atout" : une citation pour l'avenir de Serge Tarassioux

C’est en vous livrant cette citation d’Antoine de Saint Exupéry « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible » que je veux à tous et à toutes vous souhaiter une excellente année 2017. Pour vous et ceux qui vous sont chers, je vous présente mes vœux de santé, de joie et de partage.

Bonne année.

Voir les commentaires

un projet en fonction des subventions et non des besoins des clubs !

23 Novembre 2016, 19:00pm

Publié par DCH

Lors du conseil municipal du 22 novembre 2016, M. Moroge présentait une demande de subvention pour la réalisation de son complexe omnisports ; reprochant à l'ancienne majorité de ne pas suffisamment partir à la recherche de fonds publics ou privés pour réaliser les projets sportifs, il a fini par avouer à la représentation municipale que le complexe sportif serait défini en fonction des subventions obtenues...et non des besoins des Pierre-Bénitaines et des Pierre-Bénitains.

[exemple d'un complexe sportif : le Barclays Center]

[exemple d'un complexe sportif : le Barclays Center]

Le complexe sportif dont le coût annoncé de 10 millions d'euros sort du chapeau, n'a toujours pas fait l'objet d'un plan de financement, de calendrier d’études et de réalisation, de programmation définie ; le seul objectif qui semble guider M. Moroge, c’est de pouvoir réaliser l’inauguration de son bâtiment à la veille de l’élection municipale de 2020.

En conseil municipal, nous avions mis en garde la majorité eu égard à la désignation d’un Cabinet d’Architecte avant même que d’avoir défini les besoins des clubs. Résultat, la municipalité a lancé la procédure d’appel d’offres, fait travailler des bureaux d’études et au moment de l’analyse, le Maire a découvert que le jury qu'il a constitué n’est pas conforme et enfin il décide d'opter pour la désigation préalable d'un programmiste.

Avec la délibération présentée au dernier conseil, la majorité municipale continue dans l’amateurisme. Demandez au conseil municipal d'autoriser la quête de quelque subside ne semble pas sujet à discussion de prime abord, car tout argent qui entre dans les caisses de la commune diminue l’addition, sauf que...

Tout d’abord, ce projet de pôle sportif n’est toujours pas réfléchi, les clubs n’ont pas été consultés, les riverains s’inquiètent et même si nous caressons l’espoir de voir enfin – malgré le retard – une nouvelle salle de basket à la hauteur des résultats de notre club, il semble que le Maire promette encore beaucoup sur la salle omnisports sans pour autant que l’on sache exactement ce qui sortira de terre.

Je l’avais déjà évoqué lors d’un précédent conseil, le plus grave est l’absence de programmation et de définition d'une enveloppe pour ce projet. M. Moroge part à la recherche de financements mais sur quelles bases va-t-il demander ces subventions ? Il faudra bien fournir un peu plus qu’une simple délibération pour espérer recevoir une participation sur un projet annoncé à 10 millions d’euros et qui ne semble déjà pas maîtrisé…

Et puis il y’a les organismes auprès desquels la mairie envisage d’aller chercher des financements ;

Qu’il s’agisse d’organismes publics : alors nous ne pouvons cautionner qu’ils contribuent sans connaître le projet qui sera réalisé, car il s’agit d’argent public, et cela reste donc un financement par l’impôt, qu’il soit directement ou indirectement pris dans la poche des Pierre-Bénitaines et des Pierre-Bénitains.

Qu’il s’agisse d’entreprises privées, et l’engagement financier ne regarde qu’elles, mais que d'interrogations sur les modalités des contreparties que la mairie devra accorder...

Nous avons déjà un minibus municipal couvert par la publicité ; verra-t-on donc un Burger King Stadium ou bien une Halle de basket X’Treme Center, pour remercier les mécènes d’avoir mis la main au panier ?

J'ai surtout insisté sur la préoccupation des habitants. Car si nous avons l'habitude que la majorité municipale n'écoute pas les mises en garde des élus d'opposition, j'ai demandé solennellement à ce que les riverains soient entendus ; ils s’inquiètent de voir demain ce projet, les nuisances dont le quartier risque d’être victime, en termes de stationnement, de bruit, sans parler du chantier dont l’impact se fera aussi sentir sur les clubs en les privant de terrains disponibles...

J'ai demandé que soit mise en place une concertation élargie, tenant compte de l’OMS des clubs et des élus de l’ensemble des Pierre-Bénitaines et des Pierre-Bénitains et d’associer aux jury de concours des représentants des habitants.

Voir les commentaires

Le maire recidive et utilise a nouveau les moyens municipaux à des fins partisanes

19 Novembre 2016, 10:00am

Publié par DCH

Choqué, mais pas vraiment étonné. Depuis qu’il est élu, M. Moroge dirige la ville pour servir ses intérêts et ceux de ses proches, bien loin de la promesse du maire de tous les Pierre-Béntains.

Depuis presque 3 ans, nous avons découvert qu’il existait de bonnes et de mauvaises associations : selon qu’elles soient proches du pouvoir ou non, que leurs dirigeants soient élus de la majorité municipale ou non, M. Moroge décide d’attribuer ou de retirer les subventions, l’autorisation d’utiliser les salles municipales, la présence aux manifestations organisées par la ville… Si elles ne sont pas pour le pouvoir municipal, alors elles sont soupçonnées d’être contre et risquent d’être sanctionnées. La communication municipale est une illustration de cette dérive du pouvoir.

Si l’agenda municipal est étonnamment vierge (comme en atteste la copie de la page du site Internet de la ville), d’étranges messages fleurissent sur les panneaux lumineux de la commune. Nous avions déjà vu il y’a quelques semaines de la publicité pour une émission de téléréalité au profit d’un animateur devenu agent immobilier, alors même que les associations n’ont plus accès à ce média. Et voilà qu’à présent, M. Moroge utilise les panneaux lumineux à des fins de propagande électorale.

[agenda sur le site Internet de la ville au 18 novembre 2016]

[agenda sur le site Internet de la ville au 18 novembre 2016]

Ce n’est pas la première fois que nous dénonçons la dérive partisane du maire de Pierre-Bénite ; souvenez-vous, alors qu’il était candidat à l’élection régionale de 2015, M. Moroge avait utilisé les services municipaux pour appeler les soutiens de M. Wauquiez qui ne seraient pas disponibles à téléphoner en mairie pour établir des procurations en sa faveur.

Le maire recidive et utilise a nouveau les moyens municipaux à des fins partisanes

Aujourd’hui, les panneaux lumineux font la publicité pour l’organisation des primaires de la Droite. Cette situation inédite (rappelons qu’aucun message n’avait été diffusé par la ville pour les primaires de la gauche en 2011) jette le trouble parmi les Pierre-Bénitaines et les Pierre-Bénitains. Nous ne pouvons que dénoncer la mise à disposition de moyens municipaux au service d’un parti politique ; la communication partisane relève de l’engagement militant et ne peut engager les institutions.

Et demain, pourquoi pas l'annonce par la ville des réunions publiques du candidat aux législatives ?

Nous exprimons notre inquiétude de voir ainsi le premier magistrat de la ville privilégier son parti et une nouvelle fois confondre la fonction de Maire avec celle de chef de parti.

Etre élu, c’est être au service de ses concitoyens ; ce n’est pas se servir.

Voir les commentaires

Libération de Lyon : une nouvelle cérémonie en grande pompe de circonstance

3 Septembre 2016, 10:10am

Publié par DCH

A grand renforts de tracts, d’affichage sur les panneaux lumineux et bien sûr de propagande dans le journal municipal, M. Moroge a annoncé aux Pierre-Bénitains et probablement au-delà de la ville, la célébration du 72ème anniversaire de la Libération de Lyon, comme si cela était le centenaire.

Comme dans beaucoup de villes de France, meurtries par la seconde guerre mondiale, la fête de la Libération est un évènement important, ce moment où les drapeaux fleurissent aux fenêtres et flottent fièrement de nouveaux sur les bâtiments officiels, où non seulement la Paix est retrouvée, mais surtout où la vie reprend ses droits.

 

Localement, la commémoration des martyrs assassinés le 20 août 1944 au fort de Côte Lorette marque le moment solennel de l’hommage de la nation à ces hommes, femmes et enfants tombés sous la folie meurtrière d’un régime en déroute peu avant que la région Lyonnaise ne soit rendue à la vie.

 

Cette cérémonie, qui se déroule le dimanche le plus proche du 20 août, n’a pas vu souvent la présence de M. Moroge. Absent lorsqu’il était conseiller régional (soulignons que cette année, pour la première fois, le Conseil Régional, présidé par M. Wauquiez, ne s’est pas associé à la cérémonie du souvenir), M. Moroge n’est guère plus présent depuis qu’il est Maire de Pierre- Bénite : représenté l’année dernière, il est arrivé avec beaucoup de retard cette année, courant après les officiels pour gagner sa place au protocole.

Libération de Lyon : une nouvelle cérémonie en grande pompe de circonstance

Que M. Moroge décide de célébrer en grande pompe, avec défilé militaire et bal populaire en fin d’après-midi, le souvenir de la Libération de notre agglomération est un acte fort, auquel nous pouvons nous associer, car tout ce qui œuvre dans le sens de la mémoire pour rappeler aux plus jeunes les combats qu’ont menés nos aînés pour qu’ils grandissent dans un monde libre, est un devoir de mémoire nécessaire pour conforter les valeurs de la République et notre Démocratie.

 

Alors que l’Harmonie de Pierre-Bénite n’est plus associée aux commémorations du 3 septembre depuis 2014, et que l’hommage aux défenseurs de la Liberté est depuis 2 ans rendus dans la discrétion, M. Moroge fait le choix d’organiser un défilé militaire pour le 72ème anniversaire. Nous verrons l’année prochaine si le 73ème anniversaire est célébré avec autant de convictions, mais nous ne pouvons que nous étonner d’une célébration avec autant de faste alors que le Maire, Conseiller Régional et Conseiller Métropolitain a fait savoir avant l’été qu’il était candidat à l’élection législative. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’horaire traditionnel des commémorations – à 11 heures – a été déplacé à cet après-midi pour que M. Moroge puisse également assister aux commémorations dans les villes voisines.

 

Nous appelons nos concitoyens à la vigilance ; ne vous laissez pas berner pas un hommage de circonstance : M. Moroge est en campagne et n’a de cesse que de pouvoir apparaître sur toutes les scènes. L’organisation d’une nouvelle manifestation de grande ampleur, outre sa probable illégalité pour un Maire-candidat à moins de 10 mois de l’élection, n’a pour seul objectif que d’offrir une tribune payée par le contribuable au représentant de Les Républicains désireux de s’assoir dans le fauteuil de M. Terrot.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>